Introduction

En 1928, une poignée d’amis décident de créer une société musicale, «Le Plectre Commingeois ». En 1933, cette société prit le nom des « Troubadours du Comminges ». Ils ont pour vocation de maintenir les traditions, danses, chants et vieux costumes de la Gascogne montagnarde. 

Animation

 Aujourd’hui, les Troubadours participent à des rencontres folkloriques diverses : concours, festivals en France comme à l’étranger et animent soirées, fêtes locales, repas…

Costumes

 Les Troubadours arborent avec fierté, le costume de notre Gascogne montagnarde porté au XVIIIème et XIXème siècle. 

Nos filles, en jupes bleues, casabets sans manche, chemises froncées, coiffées du couet (foulard bleu) et du capulet blanc, lacent haut leurs sandales blanches et font virevolter leurs coutihous (jupons) sur leur pitch-dret (pantalons très anciens). 

Nos garçons, chaussés d’espadrilles (ou sandales) bleues, portent des guêtres noires sur des pantalons gris retenus par la large cinto (ceinture) bleue, des vestons courts sur des camisos (chemises) blanches, la cordelière autour du cou et portent le traditionnel béret. 

Les vêtements en cadis des Pyrénées sont fabriqués à partir de la laine de nos moutons. 

Danses

 Le répertoire chorégraphique va du rondeau à la polka en passant par la valse, la jota et le fandango aragonais. Nos danseurs interprètent des danses gasconnes (bourrées d’Ariège, congo), autrefois chaussés de sabots, pour finir sur le célèbre et vieux quadrille commingeois. Dansé sur cinq tableaux, le quadrille retrace la façon de courtiser de nos jeunes gens à la fête du village : les salutations, les présentations, la promenade, la pastourelle et le galop. 

Musique

 Mandolines, guitares, accordéons chromatiques et tambourins accompagnent les danseurs. Nos musiciens valorisent les airs anciens de notre Gascogne et ont participé à la réalisation du CD confédéral « MUSIQUES DE NOS TERROIRS ».